MEDECINE-ANTI-AGE.com : âge biologique, âge physiologique, télomères, marqueurs vieillissement, hygiène de vie, ADN, sénescence, gènes, génome.

Publicité

Publicité Crédit Mutuel

Vieillissement de l'organisme

Les télomères : marqueurs de l'âge biologique

 

L' âge biologique ou physiologique reflète l'état fonctionnel exact d'un individu. Cet âge biologique peut d'ailleurs correspondre à l'âge chronologique de la personne. Mais il est habituel de rencontrer des gens qui ne font pas du tout leur âge. Ils font soit plus jeune, soit plus vieux.

L'âge biologique est influencé par le mode de vie. Le tabac, la sédentarité, les déséquilibres alimentaires, le stress chronique... accélèrent le processus de vieillissement.

 

 

Processus de vieillissement

 

Les cellules humaines normales ont une durée de vie limitée. Après un certain nombre de divisions cellulaires, elles atteignent un état stationnaire qu’on appelle «sénescence». Dans cet état, les cellules sont viables, métaboliquement actives, mais ne se divisent plus.

La sénescence est un processus biologique normal qui touche presque toutes les cellules de l’organisme humain. Des études récentes suggèrent que la sénescence cellulaire contribue au vieillissement de l’organisme et que son rôle premier est de prévenir le développement des cancers en empêchant les cellules de pouvoir se diviser à l'infini, comme peuvent le faire les cellules cancéreuses.

 

 

Rôle des télomères

 

Les télomères, dont les mécanismes ont été mis en lumière par Elizabeth Blackburn, Prix Nobel de Médecine en 2009, sont un marqueur unique et incomparable de notre âge biologique.

Inconnus il y a encore une vingtaine d'années, les télomères (du grec telos et meros, signifiant respectivement "fin" et "partie") désignent les extrémités des chromosomes. E. Blackburn a trouvé une belle image pour illustrer ce que représente les télomères : elle les a comparés à l’embout de plastique qui termine nos lacets et évite qu’ils ne s’effilochent. 

Ces structures sont produites durant le développement embryonnaire. Ce sont de courtes séquences d'ADN répétées plusieurs milliers de fois. Elles prolongent l'extrémité de nos hélices d'ADN qui contiennent notre précieux patrimoine génétique et leur assurent une protection contre les effets du temps et de l'environnement.  

 

Les télomères présentent la particularité de raccourcir chaque fois qu'une cellule se divise (une cellule se divise durant sa vie entre 60 et 100 fois). Ainsi, plus les télomères sont courts et plus la cellule est en fin de vie (cellules sénescentes).  Au bout d'un certain nombre de réplications, les télomères sont devenus si petits que la cellule entre en crise télomérique. Deux issues sont alors possibles : soit la cellule entre en sénescence ce qui bloque définitivement sa capacité à proliférer, soit elle déclenche sa mort par apoptose. A plus grande échelle, les tissus constitués par ces cellules et l'organisme tout entier témoignent de ce vieillissement.

 

Des études ont montré que les télomères raccourcissaient avec l’âge, l’inflammation et le stress. D'où l'intérêt de lutter contre l'inflammation et le stress. Les télomères constituent un marqueur unique et incomparable de notre âge biologique. 

 

 

Rôle de la télomérase

 

Avec deux autres biologistes américains, Elizabeth Blackburn a également percé les mécanismes d'une enzyme particulière, appelée "télomérase", active dans la lutte contre le vieillissement - inexorable - de tout organisme vivant. 

Cette enzyme compense le raccourcissement des télomères par la synthèse d'ADN qu’elle ajoute à l’extrémité du télomère. 

Les cellules qui expriment cette protéine sont dites immortelles dans le sens où elles peuvent proliférer sans être restreintes à un nombre limité de divisions cellulaires. Les cellules du corps humain qui possèdent cette protéine sont les cellules souches puisque leur rôle est le maintien et la régénération des tissus chez l’adulte. Cette télomérase n'est pas présente dans toutes les cellules de l'organisme. L'absence de télomérase entraîne un raccourcissement des télomères, rythmé par les divisions cellulaires, ce qui explique l’impossibilité pour certains types cellulaires de prolonger indéfiniment leur prolifération.

 

Par contre, la télomérase est largement présente dans les cellules cancéreuses qui ont ainsi une capacité de multiplication illimitée

La télomérase présente un intérêt en cancérologie. Elle peut devenir un marqueur diagnostique spécifique de la malignité ainsi qu'un marqueur pronostique en renseignant sur l'agressivité oncologique de la tumeur. Dans le domaine thérapeutique, la voie de l'inhibition spécifique de la télomérase, le blocage de son activité ou une action sur les télomères conduit vers une nouvelle approche thérapeutique des cancers.

 

 

L'enzyme dite "d'immortalité" doit être réservée à certaines indications

 

La découverte de cette substance, la télomérase, est considérée comme particulièrement prometteuse pour le traitement d'une large palette de maladies liées au vieillissement des cellules (maladies dégénératives, cancers, maladies cardio-vasculaires...). 

De nombreux laboratoires ont déjà développé des produits proposant des activateurs de la télomérases dans le but de nous rendre immortels.

 

Prudence, car une question importante divise les chercheurs : la prise d’un activateur de la télomérase augmente-t-elle le risque de développer un cancer ? Certaines rares recherches sur les souris suggèrent que la télomérase est une enzyme à double tranchant. L’étude publiée dans la revue Nature a montré que l’activation de la télomérase semble inverser le vieillissement chez des souris vieillissantes qui avaient été génétiquement modifiées pour être déficientes en cette enzyme. Cependant, d’autres études ont suggéré que la stimulation de la télomérase chez la souris pourrait augmenter le risque de cancer. 

 

Notre conseil

Par cette faculté qu'elle a de remonter l'horloge biologique des cellules, la télomérase offre de nombreux espoirs dans le traitement des maladies dégénératives (dont le cancer) et de transplantation de cellules. Les recherches se poursuivent mais la route sera longue... 

 

Nous vous recommandons de rester prudents face aux substances stimulant la télomérase qui promettent "l'immortalité" et qui sont vendues sans prescription médicale. Ces substances doivent pour le moment rester réservées au domaine de la recherche.

 

 

complément alimentaire déglycant

Publicité monPROTOCOLE.com / AGE BREAKER approuvée par MEDECINE-ANTI-AGE.com

 

 

Trouver un médecin anti-âge

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter
 

  

 

LIRE LA SUITE : 

 

AUTRES ARTICLES :

 

 

Dernière mise à jour de cette page :

 08/12/2019


MEDECINE-ANTI-AGE.com
14 quai Kléber - 67 000 STRASBOURG
Alsace/France


Copyright © MEDECINE-ANTI-AGE.com ® Tous droits réservés. | Conception 2exVia avec MasterEdit®