MEDECINE-ANTI-AGE.com : dictionnaire anti-âge, glossaire, définitions, beauté, nutrition, médecine esthétique, technologies médicales, cosmétiques, alimentation, bien-être

Publicité

Publicité Crédit Mutuel

Pour en savoir plus

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Index glycémique (IG)

L'index glycémique mesure la capacité d'un glucide donné à élever la glycémie après le repas par rapport à un standard de référence qui est le glucose pur.


L’index glycémique mesure la vitesse d’absorption du glucose. L’index de référence 100 est celui du glucose. Les IG sont généralement classés en trois catégories: élevés, moyens et bas La plupart des auteurs considèrent donc: - que les IG inférieur à 55 sont bas; - que les IG compris entre 55 et 69 sont moyens; - que les IG superieurs à 70 sont élevés. L’index glycémique d’un glucide n’est pas fixe. Il peut en effet varier en fonction d’un certain nombre de paramètres : * L'état physique de l'aliment (solide ou liquide) : un même aliment sous ces deux formes n'a pas le même index glycémique. * Le mode de cuisson : la température, la durée de cuisson, les éventuelles matières grasses, peut faire varier leur pouvoir glycémiant. (La purée de pommes de terre par exemple a un IG d'environ 70 alors que les pommes de terre cuites au four peuvent avoir un IG allant jusqu'à 90) * Le mode de consommation : des sucres consommés au cours d'un repas, notamment en présence de légumes verts, présentent une action sur la glycémie plus faible que si cet aliment était consommé seul entre les repas par exemple (attention aux collations sucrées). Quel est l'intérêt de L'index glycémique (IG)? L'IG indique le potentiel glycémiant d'un glucide, et donc sa capacité à induire une sécrétion d'insuline en rapport. Or nous savons que plus la réponse insulinique est élevée, et plus le risque de prise de poids est important.


Iode

L’iode est un oligo-élément indispensable à la fabrication des hormones thyroïdienne. dont le rôle est primordial tout au long de la vie.

Les hormones thyroïdiennes interviennent dans la régulation du métabolisme de base, du métabolismes des protéines, glucides et lipides. Ces hormones sont essentielles au développement correct et à la différenciation de toutes les cellules du corps humain

Les apports alimentaires par le sel marin, les poissons et produits de la mer (crustacés et coquillages) couvrent en général les besoins, sauf dans certaines régions ou chez certaines personnes qui ne mangent pas assez de produits de la mer.
Mais la carence en iode n'existe pratiquement plus en France depuis que l'on a systématiquement enrichi le sel de table en iode et que l'alimentation s'est diversifiée.
La carence en iode aboutit à une hypothyroïdie (fatigue, déprime, trous de mémoire, prise de poids…).
Une consommation excessive d’iode entraîne irritabilité, amaigrissement, insomnie…

Dans certaines situations, des dosages d'oligo-éléments ou de métaux lourds peuvent se faire dans le sang, les urines ou sur une mèche de cheveux afin de déterminer des carences ou intoxications éventuelles.

Dernière mise à jour de cette page :

 14/08/2019


MEDECINE-ANTI-AGE.com
14 quai Kléber - 67 000 STRASBOURG
Alsace/France


Copyright © MEDECINE-ANTI-AGE.com ® Tous droits réservés. | Conception 2exVia avec MasterEdit®