MEDECINE-ANTI-AGE.com : test préventif DMLA, préserver sa vue, nutrition, vision, anti-âge, yeux

Publicité

Publicité Crédit Mutuel

Prévention de la DMLA

 

 

Qu'est-ce que la Dégénerescence Maculaire Liée à l'Âge (DMLA) ? 

 

La DMLA est une atteinte de la macula, c’est-à-dire de la zone centrale de la rétine qui permet une vision nette. Cette maladie entraîne une perte progressive et parfois importante de la vision centrale, qui devient de plus en plus floue. Elle ne provoque jamais de cécité totale puisque la vision périphérique reste intacte. Mais elle est très handicapante.

Cette maladie touche surtout les personnes de plus de 55 ans. La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) constitue une pathologie multifactorielle où les facteurs environnementaux comme le tabac, l'obésité, l'ensoleillement, la nutrition viennent interagir avec des facteurs de risque génétique.

 

Fait important, l’inflammation pourrait contribuer à l’apparition de la maladie. En effet, il a été mis en évidence une corrélation entre le taux sanguin de protéine C réactive, un marqueur d’inflammation, et la dégénérescence maculaire.

Source d'un handicap visuel sévère, la DMLA touche plus d'un million de personnes en France. 

 

 

Peut-on évaluer le risque de DMLA ?

 

Plusieurs études scientifiques ont démontré que l’alimentation avait une réelle influence sur le développement de la maladie. L’alimentation doit être riche en :

  • Oméga-3 : contenus dans les poissons gras (saumon, hareng, thon, maquereau), ils permettent le renouvellement et le bon fonctionnement des photorécepteurs de la rétine.

  • Pigments caroténoïdes : apportés exclusivement par l’alimentation, ils sont contenus dans les légumes verts (épinards, brocolis, choux frisés…) et le jaune d’œuf. Ces pigments se fondent à la macula et agissent comme un filtre solaire.

  • Antioxydants : vitamine E, vitamine C, sélénium, zinc, béta-carotène, polyphénols et caroténoïdes. Ils se trouvent dans les fruits et légumes frais, le thé, le cacao, le vin, les noix…

 

 

Comment savoir si votre alimentation est suffisante et si votre corps assimile bien tous ces micro-nutriments ? 

 

Le bilan "Prévention DMLA" va évaluer les points essentiels suivants :

    • l'existence d'un stress oxydatif et l'état des défenses antiradicalaires

    • recherche d'une inflammation

    • le statut en sélénium qui est un cofacteur essentiel dans la lutte contre le stress oxydatif

    • les caroténoïdes : lutéine et zéaxanthine

    • Statut en acides gras

 

 

Pour qui ?

 

Ce bilan est à proposer aux personnes qui présentent les troubles suivants :

  • Lésions précoces liées à la DMLA

  • Patients qui ont présenté une DMLA d'un côté

  • Patients qui ont présenté des signes déjà avancés de vieillissement de la macula

  • Patients ayant un parent atteint de DMLA

 

On préconise ainsi de ralentir l'évolution de la maladie par la consommation de graisses poly-insaturées et de légumes verts. La prise de compléments alimentaires (antioxydants, lutéine, oméga 3) pourra être proposée par votre médecin mais les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et ne pas être utilisés comme substituts d’un régime alimentaire varié et équilibré.

 

Publicité monPROTOCOLE.com / ACTYPRAL approuvée par MEDECINE-ANTI-AGE.com 

 

Trouvez un médecin anti-âge

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

 

AUTRES BILANS À CONSULTER :

 

 

Dernière mise à jour de cette page :

 23/08/2019


MEDECINE-ANTI-AGE.com
14 quai Kléber - 67 000 STRASBOURG
Alsace/France


Copyright © MEDECINE-ANTI-AGE.com ® Tous droits réservés. | Conception 2exVia avec MasterEdit®