MEDECINE-ANTI-AGE.com : micronutrition, micro nutrition, prévention, compléments alimentaires, conseils alimentation, santé, bien-être, carences, anti-oxydants

Publicité

Publicité Crédit Mutuel

La MicroNutrition dans la lutte contre le vieillissement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le processus de vieillissement est complexe et multifactoriel.

Les progrès de la recherche ont permis de reconnaître le rôle important :

 

 

Les facteurs génétiques - Le rôle de l'épigénétique

 

Plusieurs travaux ont mis en évidence des relations étroites entre certains facteurs génétiques et le vieillissement. 

Chez les centenaires, certains génotypes sont retrouvés en moyenne plus fréquemment que chez des sujets plus jeunes, indiquant qu’un terrain génétique particulier est associé à une plus grande longévité.

 

Aujourd'hui la grande découverte concerne le rôle de l'épigénétique dans la survenue de maladies.

L'épigénétique exprime l'idée que tout n'est pas inscrit dans nos gènes. Notre mode de vie, notre comportement au quotidien peuvent avoir une action sur l'activité de nos gènes, c'est le cas par exemple de :

  • l'alimentation, selon qu'elle est équilibrée ou pas
  • l'exercice physique, selon qu'il est régulier ou pas
  • le stress, selon qu'il est bien géré ou pas
  • l'importance du réseau social ou familial 
  • l'épanouissement dans notre vie ou pas

 

L'environnement pourrait donc moduler l'expression de certains gènes pour induire certaines maladies. Certains gènes s'expriment et d'autres sont inhibés et cela dépend de notre comportement. On comprend donc que l'on est en partie responsable de notre santé. 

 

En savoir + sur l'épigénétique

 

 

Le stress oxydant

 

Un des facteurs principaux du vieillissement est le stress oxydant (ou oxydatif). Ce stress oxydant se développe au niveau de la mitochondrie qui est l’un des organites les plus importants de la cellule puisque c’est la centrale productrice d’énergie mais productrice également de déchets énergétiques sous la forme de radicaux libres. 

Lorsqu’il y a un déséquilibre entre la production de radicaux libres et les capacités de l’organisme à se défendre contre ces radicaux libres, on dit qu’il y a stress oxydant.

 

Les radicaux libres sont des molécules qui exercent sur l’organisme des fonctions bien paradoxales. Ils sont à la fois bénéfiques pour notre corps, mais peuvent devenir néfastes à haute dose.

Les radicaux libres sont des molécules instables utiles pour se défendre contre les infections, utiles car ils favorisent l’apoptose, c’est-à-dire la mort cellulaire notamment des cellules cancéreuses. Le tout est d’avoir un bon équilibre entre la production de radicaux libres, juste en quantité suffisante pour notre santé et la production d’enzymes à visée anti-oxydante permettant de contrôler le taux de radicaux libres pour éviter le stress oxydant. 


Car le stress oxydant contribue aux processus de vieillissement cellulaire accéléré et au développement de pathologies telles que les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies neuro-dégénératives, Alzheimer, Parkinson, les diabètes, le déclin des fonctions immunitaires. Il est donc important de lutter contre ce stress oxydant.

 

En savoir + sur le stress oxydant

 

La vieillesse, la maladie, le mode de vie (tabac, pollution, soleil, pesticides, stress, alimentation déséquilibrée riche en sucres et graisses…) favorisent la fabrication de radicaux libres en excès. Les moyens de lutte sont : une alimentation équilibrée et de qualité et des suppléments nutritionnels riches en antioxydants.

 

 

La glycation des protéines

 

La glycation non enzymatique des protéines correspond à la fixation du glucose sur les protéines. C'est la réaction dite «réaction de Maillard». Ces protéines glyquées ont des effets délétères surtout marqués au niveau vasculaire, oculaire, cutané et rénal.

Au cours du diabète sucré, il se produit aussi une glycation exagérée des protéines, liée à l’élévation de la glycémie. L’hémoglobine glyquée est un marqueur bien connu de l’équilibre glycémique. Aussi, le diabète est considéré par certains aspects comme un modèle de vieillissement accéléré, et il existe de nombreuses analogies entre les effets du diabète et ceux du vieillissement.

 

En savoir + sur la glycation

 

 

L'intérêt de la micronutrition

 

La micronutrition est basée sur la compréhension de ces mécanismes du vieillissement.  Elle permet une démarche diagnostique, préventive et thérapeutique centrée sur le conseil alimentaire, la correction des déficits et l'administration d'antioxydants et/ou de micronutriments (vitamines, minéraux, acides gras essentiels, acides aminés) appropriés, qui vont contribuer à la protection antioxydante des mitochondries. Ces prescriptions se font au vu des résultats des bilans biologiques anti-âge.
Car pour être en bonne santé et vieillir dans les meilleures conditions, il est impératif de maintenir les mitochondries dans un environnement fonctionnel et nutritionnel optimal.

 

Pour vous aider dans le choix des compléments alimentaires, il existe des programmes répondant aux attentes de chacun et chacune. Plus d'info sur www.monPROTOCOLE.com 

 

 

compléments alimentaires anti-âge

Publicité monPROTOCOLE.com / Gamme Codifra approuvée par MEDECINE-ANTI-AGE.com

 

Trouver un médecin anti-âge

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter
 

 

 

LIRE LA SUITE : 

 

AUTRES ARTICLES :

 

 

 

Dernière mise à jour de cette page :

 13/10/2017


MEDECINE-ANTI-AGE.com
14 quai Kléber - 67 000 STRASBOURG
Alsace/France


Copyright © MEDECINE-ANTI-AGE.com ® Tous droits réservés. | Conception 2exVia avec MasterEdit®