MEDECINE-ANTI-AGE.com : changements liés au vieillissement, troubles, carences, prévention, prévenir, risques, anti-âge, médecine préventive.

Publicité

Publicité Crédit Mutuel

Le processus de vieillissement

Les effets du vieillissement sur l'organisme

 

 

Le vieillissement provoque une diminution progressive de chacune de nos fonctions (tant physiques qu'intellectuelles).
Les effets sont donc multiples :

 

  • L'activité du système nerveux central : La baisse du nombre de neurones dans le cerveau et les troubles de la circulation cérébrale entraînent des pertes de mémoire et des difficultés à se concentrer et sont responsables de certaines maladies dégénératives (Alzheimer, Parkinson). De même, on observe une diminution de la quantité et la qualité du sommeil.

 

  • L'activité des glandes : La production d'hormones diminue, notamment thyroïdienne, surrénales (DHEA, Prégnénolone, cortisol) et sexuelles (œstrogène, progesterone et testostérone), ce qui entraîne entre autres, prise de poids, trouble du sommeil ou de l'humeur (voire des dépressions), mauvaise adaptation au stress, baisse des performances sexuelles. >>> Le bilan hormonal

 

  • Les métabolismes changent : La composition corporelle de l'organisme se modifie au cours du vieillissement. Ce dernier s’accompagne à poids constant, d’une réduction de la masse maigre musculaire (en particulier chez le sujet sédentaire) et d’une augmentation proportionnelle de la masse grasse (en particulier abdominale). Ceci a pour conséquence une moins bonne utilisation des glucides de l'alimentation. La tolérance à une charge en glucose est réduite chez les personnes âgées ne présentant pas de diabète sucré ou d'obésité, témoignant d'un certain degré de résistance à l'insuline.

 

  • L'activité cardiaque : le cœur est un muscle qui fait office de pompe envoyant le sang (et donc l'oxygène) à toutes les cellules de notre corps. Comme tous les muscles, le cœur a besoin d'être bien irrigué pour bien fonctionner. La diminution de l'activité du cœur et la rigidification des artères agissent sur la vascularisation des tissus de l'organisme (qui sont alors moins bien oxygénés). Ceci occasionne une baisse des capacités physiques et intellectuelles, mais aussi des accidents vasculaires.

 

  • La diminution de la capacité respiratoire : Les mouvements de la cage thoracique perdent en amplitude avec l'âge ce qui diminue le volume d'air brassé à chaque respiration. De plus, les alvéoles pulmonaires (les petits sacs où se font les échanges d'oxygène et de dioxyde de carbone) fusionnent, ce qui réduit la surface totale d'échange entre l'air et le sang. Tout ceci aboutit à une mauvaise oxygénation, essoufflement, baisse des performances. Ce phénomène est aggravé par la consommation de tabac.

 

  • La diminution de l'activité des reins : elle est responsable d'une mauvaise élimination des déchets et d'une accumulation de toxines.

 

  • La capacité de digestion : avec le vieillissement, on observe une moins bonne assimilation des nutriments essentiels, d'où des carences nutritionnelles. Un ralentissement du transit intestinal.

     

    D'autre part, le tube digestif ne joue plus son rôle de barrière et laisse passer certaines particules indésirables. Il en découle des phénomènes d'intolérances alimentaires responsables d'inflammation chronique, fatigue, troubles cutanés, articulaires, immunitaires... >>> Le bilan digestif

 

  • La diminution du renouvellement osseux : elle provoque ostéoporose et fragilité osseuse, responsable de fractures plus fréquentes. >>> Le bilan osseux

 

  • Effet du vieillissement sur les organes sexuels : Chez la femme, la ménopause s’accompagne de l’arrêt de la sécrétion ovarienne d’oestrogènes, de la disparition des cycles menstruels, de l’involution de l’utérus et des glandes mammaires. Chez l’homme, il se produit une diminution progressive de la sécrétion de testostérone qui est variable d’un individu à l’autre. Une proportion importante d’hommes âgés conserve une spermatogenèse suffisante pour procréer. Le vieillissement s’accompagne d’une augmentation du volume de la prostate. Le retentissement du vieillissement sur la fonction sexuelle est variable d’un individu à l’autre, et est influencé par le statut hormonal, mais aussi par des facteurs sociaux, psychologiques et culturels.  >>> Le bilan hormonal

 

  • La baisse d'hydratation et du renouvellement des cellules de la peau : Le vieillissement cutané intrinsèque est caractérisé par une altération du tissu élastique, un épaississement fibreux du derme et une diminution du nombre de mélanocytes. Ces modifications sont plus prononcées sur les zones découvertes exposées aux rayons ultra-violet. La peau du sujet âgé prend un aspect plus pâle, marquée par des rides et des ridules. 

    La vitesse de croissance des cheveux et des ongles diminue avec l’âge. La réduction du nombre de mélanocytes contribue au grisonnement des cheveux.

    L’activité des glandes sébacées, sudoripares, eccrines et apocrines diminue, contribuant à une certaine sécheresse cutanée.

 

 

programme anti-rides 14 jours

 Publicité monPROTOCOLE.com / SOIN COMBLEUR approuvée par MEDECINE-ANTI-AGE.com

 



 Trouver un médecin anti-âge

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

 

AUTRES ARTICLES :

 

 

Dernière mise à jour de cette page :

 09/08/2017


MEDECINE-ANTI-AGE.com
14 quai Kléber - 67 000 STRASBOURG
Alsace/France


Copyright © MEDECINE-ANTI-AGE.com ® Tous droits réservés. | Conception 2exVia avec MasterEdit®